Chien détecteur de billets de banque - lebergerallemand.fr
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Depuis 2007, la gendarmerie nationale s’est fait une spécialité de la détection des billets de banque bien cachés par des chiens au flair infaillible.

Issus de braquages, de la vente de drogue ou de blanchiment d’argent sale, les euros échappent désormais difficilement à l’odorat de ces chiens dressés pendant des mois.

Ces nouvelles équipes ont été formées au centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie à Gramat (Lot). Les techniques employées sont inspirées de méthodes américaines élaborées au sein des douanes pour les currency dogs. Littéralement : « les chiens à billets ».

C’est la Banque de France qui a fourni les coupures servant à l’entraînement : de vrais billets, mais avec un défaut. Elles sont préalablement broyées, avant que les as de la détection à quatre pattes ne s’imprègnent de toutes les subtilités des effluves de l’encre à billets. Pour ces chiens, bergers allemands ou malinois, l’odeur de l’encre ou celle de la drogue est synonyme de jeu.

chien detecteur de billets de banque


La plus grosse saisie de la gendarmerie porte sur 583 000 euros en grosses coupures. Elle a été effectuée, grâce aux chiens, dans le cadre d’une affaire d’immigration irrégulière en Guyane.
Depuis qu’ils ont pris du service, les chiens de la gendarmerie sont à l’origine de la découverte de plusieurs millions d’euros lors de perquisitions. 
D'autres pays européens font désormais appel au flair du chien tels que l’Autriche, mais aussi les Pays-Bas, l'Italie, la Belgique, la Suisse...