Ces chiens de la gendarmerie qui cherchent, défendent et sauvent - Le Chien de Berger Allemand

Ces chiens de la gendarmerie qui cherchent, défendent et sauvent

L’équipe cynophile de la gendarmerie du Morbihan dispose de cinq chiens dont Excell, qui part à la retraite et laissera sa place à Malice. Rencontre avec ces gendarmes pas comme les autres.

Depuis près de onze mois, il forme sa chienne, Malice, pour passer l’examen du centre national d’instruction cynophile de la gendarmerie dans quelques semaines. « Si elle réussit l’examen, je la remets à la gendarmerie et elle leur appartiendra », raconte son maître.

Le berger allemand croisé a été récupéré à la SPA de Lorient. « J’avais été sollicité par le centre pour tester un chien. Lorsque j’ai vu cette chienne, j’ai tout de suite senti le potentiel pour pister. Avec mon collègue, nous lui avons mis un tissu sous le nez pour qu’elle retrouve son propriétaire et elle s’est tout de suite mise à chercher », témoigne l’adjudant Baur, gendarme depuis deux ans dans le Morbihan.

psig vannes

« Excell a retrouvé un adolescent disparu »
D’un coin de l’œil, Excell, 9 ans, l’autre chienne du gendarme, surveille sa remplaçante. D’ici quelques semaines, après avoir cherché, défendu et sauvé des gens, elle va s’octroyer une retraite bien méritée. « Je me souviens encore de la toute première intervention. C’était un enfant handicapé qui avait voulu mettre fin à ses jours. Après 600 m de recherche, Excell a retrouvé l’adolescent, en vie », raconte fièrement Grégoire Baur qui passe le plus clair de son temps avec elles.

Des chiens répartis sur tout le territoire
Lorsqu’il faut pister une personne, leur système de communication est bien rodé. « Quand nous prenons la route, elles savent que nous allons travailler. Je leur parle, elles grattent à la vitre. Mais dès que je sors le harnais et qu’elles sentent que le stress monte, elles savent qu’il faut aller au boulot ! »

Les chiennes connaissent par cœur le caractère de Grégoire. « Nous n’avons qu’un seul mot d’ordre, c’est le jeu. Je tente de faire passer beaucoup de choses en jouant, comme ça, lorsqu’elles vont travailler, elles sont contentes. »

Le groupement de gendarmerie du Morbihan dispose de quatre équipes cynophiles à Vannes, Lorient, Pontivy et Ploërmel. « Ils sont répartis sur notre territoire et sont formés à la détection ou à la quête en piste d’un individu ou d’un objet à rechercher, comme des produits stupéfiants, de défense, de recherche d’explosifs, d’armes et de munitions, d’avalanches ou encore de restes d’humains. Dans le Morbihan, il s’agit uniquement de chiens de piste, défense, stupéfiants et recherche de billets », explique le lieutenant-colonel Mevel, officier adjoint au groupement de gendarmerie du Morbihan.

C’est grâce à ces chiens expérimentés que le corps de la petite Maëlys a été retrouvé aussi vite, il y a une semaine, dans ce ravin pentu au-dessus de Saint-Franc (Savoie).

Source: https://www.ouest-france.fr


(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire