Gendarmerie. Malice entre en piste - Le Chien de Berger Allemand

Gendarmerie. Malice entre en piste

Malice, femelle croisée berger allemand, est la nouvelle truffe de la compagnie de gendarmerie de Vannes. Son maître, l’adjudant Grégoire Baur, a eu du flair. Quand il a vu Malice à la SPA, à l’âge de 6 mois, il a senti tout de suite son potentiel pour devenir chien de piste et de défense.


Après huit ans de bons et loyaux services pour les compagnies de gendarmerie de Brest puis de Vannes, Excelle, une femelle Malinois de neuf ans et demi, va bientôt pouvoir prendre sa retraite. Elle est progressivement remplacée sur le terrain par Malice, une femelle croisée berger allemand de deux ans à l’histoire un peu particulière. C’est l’adjudant Grégoire Baur, maître de chien de la compagnie de gendarmerie de Vannes, qui a détecté « son énorme potentiel » lors d’une visite à la Société protectrice des animaux (SPA) d’Inzinzac-Lochrist (Morbihan), il y a un an et demi. « Elle n’avait que six mois et venait d’être confiée au refuge par une famille qui n’en voulait plus. J’ai tout de suite senti ses prédispositions pour le pistage ».

Celui qui compose déjà l’une des quatre équipes cynophiles de la gendarmerie du Morbihan fait alors le pari d’acheter le chien sur ses deniers personnels, pour préparer la succession d’Excelle. Un pari risqué : si le cas de Malice n’est pas une exception, la grande majorité de ses congénères est préformée pendant trois mois au Centre national d’instruction de Gramat (Lot), avant d’être confiée à un maître. « On appelle ça le mariage. On nous attribue un chien en fonction de nos tests psychologiques et de caractère ». Grégoire Baur et Malice sont arrivés déjà « mariés » au centre, où ils étaient donc attendus au tournant. Après un check-up médical pour le chien, le binôme a suivi 14 semaines de stage et passé deux examens. Pari gagné pour le maître : l’équipe a été validée en mai.

« J’avais vraiment envie de partir sur un jeune chien et de le débourrer à ma main. Être le premier et seul maître permet de créer une relation plus forte et des automatismes plus tôt. C’est de l’investissement personnel, mais ce sont des mois de gagnés pour la suite », souligne le maître de chien, qui a mis femme et enfants à contribution pour entretenir, toujours sous forme de jeu, l’appétit naturel de Malice pour la piste.

La jeune chienne va maintenant pouvoir montrer son flair sur le terrain, d’abord dans les pas de son aînée Excelle. « J’estime que, compte tenu de son âge et de son potentiel, elle n’est encore qu’à 10 % de ses capacités ». Faire fi plus rapidement des odeurs parasites, notamment celles des autres animaux, ne pas se décourager quand l’objectif n’est pas atteint : pour la piste, un tel chien atteint sa plénitude vers l’âge de quatre ans.

À la recherche des personnes disparues
Malice aura malheureusement de quoi faire : le Morbihan est actuellement le deuxième département en nombre de signalements de personnes disparues, derrière l’Yonne : 546 en 2017, contre déjà plus de 600 pour les neuf premiers mois de l’année. Les équipes cynophiles ont été particulièrement sollicitées cet été. Deux facteurs sont avancés par la gendarmerie : le vieillissement de la population et sa forte augmentation en période estivale. Auxquels on peut ajouter le développement sur le plan national du maintien à domicile des personnes âgées et/ou malades.

Excelle pourra, quant à elle, couler une retraite heureuse dans le foyer de Grégoire Baur. C’est ce qui attend aussi a priori Malice. « Je la garderai, c’est sûr. Elle a un super caractère, elle est très sociable », assure le maître de chien. En voilà deux qui en tout cas se sont bien trouvés.

Source: www.letelegramme.fr

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire