Helios, premier chien des pompiers détecteur de produits inflammables - lebergerallemand.fr

Helios, premier chien des pompiers détecteur de produits inflammables

«Quand il enfile son harnais, il sait qu'il va devoir bosser.» D'ordinaire joueur et un peu foufou, Helios, un berger allemand de 5 ans, change totalement de comportement en situation d'exercice. Il se faufile, appliqué, entre les arbustes calcinés des pentes des Pennes-Mirabeau (Bouches-du-Rhône) situé derrière le centre de secours. Son but : retrouver les traces d'hydrocarbures. Avec son maître, Thierry Dologent, ils forment dans le département la première unité cynotechnique des sapeurs-pompiers à être spécialisée dans la recherche de produits inflammables.


helios chien pompier detecteur de produits inflammables

«Il existait déjà des chiens dressés pour faire ça chez les gendarmes, mais pas chez les pompiers, indique le maître-chien. En France, Helios est le premier.» Formé il y a trois ans en six mois seulement — contre douze normalement —, Helios est capable de retrouver les traces de «quinze accélérateurs de feu courants, que l'on trouve en droguerie», parmi lesquels l'éthanol ou le kerdane. Et quand deux produits sont déposés à la pipette dans la zone d'entraînement, il ne lui faut que quelques secondes pour trouver le premier liquide, «assez gras».

«Helios était habitué à aboyer pour signaler les personnes égarées ou ensevelies, raconte Thierry Dologent. Je lui ai appris à gratter pour être plus précis.» C'est à peine plus compliqué pour le deuxième produit, «plus volatil», lui aussi déposé en infime quantité. Mais après trois minutes de recherches, le chien racle la terre avec ses pattes. Récompense. C'est gagné. Le morceau de viande offert est vite avalé...

Douze sorties cette année

Thierry et son chien n'interviennent que sur sollicitation des experts en recherche des causes et des circonstances d'incendie (RCCI), une fois le périmètre du départ de feu identifié. «Il faut reconnaître qu'il est beaucoup plus efficace que les sondes que l'on utilisait avant», admet Sylvain Frénais, chef technicien forestier à l'ONF (Office national des forêts). Avec Helios, l'ancienne cellule Vulcain s'est dotée d'un compagnon à la truffe infaillible.

En douze sorties cette année, le chien pompier n'a pisté aucune trace de produit inflammable : un résultat confirmé par les prélèvements de la police scientifique. L'an dernier, après l'incendie du vallon d'Aubagne, il ne lui avait fallu que vingt secondes pour remplir sa mission.

Source leparisien.fr

luc
- 27 août 2017 at 19:12

Bravo,encore le talent et la bravoure de ce chien extraordinaire.
Ajouter un commentaire