Médaille et retraite pour Bong le Berger Allemand - lebergerallemand.fr

Médaille et retraite pour Bong le Berger Allemand

À quelques jours de la retraite, Bong, le berger allemand de la gendarmerie a été récompensé lors d’une cérémonie officielle à Rouen.

C’est avec fierté, la truffe haute, les oreilles dressées et le regard tourné vers l’horizon, que Bong du Héros Lavanceau, matricule 5147, membre du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Dieppe, pose en présentant sa décoration.
Le berger allemand de 9 ans, spécialisé dans la recherche de personnes, revient de Rouen où il a reçu la médaille de bronze de la Défense nationale. Une récompense qui lui a été remise lors d’une cérémonie officielle par le colonel Bruno Goudailler, qui n’est autre que le patron des gendarmes en Haute-Normandie. Le chien peut partir à la retraite en paix, il a su imposer sa patte au sein du Psig et met même la pression sur son successeur !

Bong - « considéré comme militaire », insiste le chef de la compagnie de Dieppe, le commandant Patrice Lagadec - a intégré la gendarmerie à l’âge de 2 ans, en novembre 2007. Parmi ses faits d’armes, on retiendra « la découverte de neuf personnes, mais aussi de nombreux objets, traces et indices déterminants dans le cadre d’enquêtes judiciaires complexes ». Le flair du berger allemand a permis l’interpellation de plusieurs malfaiteurs, notamment des cambrioleurs. Ainsi que le sauvetage d’une femme qui voulait mettre fin à ses jours en sautant de la falaise.
Dans un tout autre domaine, grâce à « ses compétences et son caractère doux, il s’est illustré dans les diverses démonstrations organisées pour des stagiaires ou dans les établissements scolaires », note le commandant. Pour « toutes ces raisons », l’officier a donc demandé « l’attribution à titre exceptionnel » de cette médaille à Bong.

EXERCICE ET RANDONNÉES

Mardi, le chien, devenu une véritable mascotte à la caserne, passera sa visite de réforme. Puis il terminera officiellement sa carrière militaire mi-juin. Il coulera ensuite des jours heureux chez celui qui l’a formé, entraîné, dressé et suivi durant toutes ces années : le gendarme David Lesur.
« On a passé des moments intenses ensemble. Maintenant c’est différent, il peut recevoir des caresses, jouer avec les autres chiens ou les enfants, faire la sieste... Il est à la retraite ! », souligne le maître de chien. Pour autant, pas question de se laisser aller pour celui qui s’est alimenté comme un athlète pendant des années : « on marche beaucoup, on fait des randonnées », assure David Lesur. Tout en faisant attention, car avec l’âge, Bong a quelques soucis de santé au niveau des reins, de l’arrière-train.
Si le berger allemand en a fini avec son métier, ce n’est pas le cas de son maître. Le gendarme va former un nouveau binôme. avec une femelle berger malinois d’un peu plus de 2 ans nommée H’Elite. Le tandem a terminé sa formation à Gramat, dans le Lot, et sera bientôt sur le terrain. H’Elite essayera de faire aussi bien que son aîné en commençant par gagner la confiance de ses collègues.

bong-berger-allemand

bong-berger-allemand

bong-berger-allemand

Source paris-normandie.fr

bob
- 27 juin 2017 at 16:24

Bravo Bong bonne retraite!!! :D
Ajouter un commentaire