Noëlla, retraitée, au chevet de son chien handicapé : « Scott nous a tellement donnés ! » - lebergerallemand.fr

Noëlla, retraitée, au chevet de son chien handicapé : « Scott nous a tellement donnés ! »

Noëlla, retraitée de 62 ans, et Scott, berger allemand handicapé de bientôt 15 ans, ont tissé la trame d’une complicité à toute épreuve…

Du côté du halage, à Pontivy, ou sur les sentiers qui longent les étangs de Cléguérec et de Guern, ils ne passent pas inaperçus… Les promeneurs s’interrogent quand Noëlla Rault ouvre le coffre de sa petite Ford Fusion pour en tirer Scott, son chien, et l’installer dans son fauteuil roulant…


Deux parcours…
Noëlla, 62 ans, retraitée aux cheveux blancs, à l’œil vif et au verbe souvent haut, est native de Pontivy. Une ville qu’elle a quittée en 1974 pour partir construire une vie en région parisienne, comme agent en milieu scolaire.
Scott, berger allemand de 50 kg, qui fêtera ses 15 ans en novembre, a été adopté par Christophe, le fils aîné de Noëlla en 2002.
À l’heure de la retraite, au début de cette année, Noëlla est revenue en Bretagne, à Malguénac, où elle retrouve Cédric, son fils cadet.

Entre-temps, en 2006, Christophe est victime d’un accident de la route en moto. Touché à la colonne vertébrale, il est depuis en invalidité. C’est Cédric qui prend en charge le chien. En 2013, Scott est opéré… de la colonne vertébrale. Il est paralysé du train arrière. Les jambes ne bougent plus. Mais la queue donne encore des signes de joie…
« Quand je suis arrivée à Malguénac, en retraite, j’avais du temps, j’ai donc proposé de m’occuper de Scott”, lâche Noëlla qui poursuit :
“Depuis 14 ans, ce chien nous avait tellement donnés, que je lui devais bien ça”.
” Il a toujours été là pour nous, ajoute-t-elle, à l’hôpital quand mon fils y était, à la maison quand il attendait le retour de la moto tous les soirs en regardant par la fenêtre à 18 h 30… Il comprend tout et il a fait du bien au moral de toute la famille… Tant qu’il sera là, je vais m’en occuper. Il mérite bien ça… Il ne se plaint pas, et il continue de nous faire du bien »…


“Je peux assumer ça !”
Qu’importe le temps qu’elle lui consacre, et le budget de plus en plus important, Noëlla a tissé une telle relation avec Scott qu’il n’est pas question qu’il en soit autrement. « Le fauteuil, c’était un coût. Les alèses, c’est aussi un budget important puisqu’il est incontinent. Je lui cuisine ses repas tous les jours, lance-t-elle avant de poursuivre :
“Quand je regarde mon compte, je me dis que tant que je suis au-dessus de zéro, je peux assumer ça. »
Scott est lavé et brossé tous les jours… Et chaque jour le même rituel : le chien demande sa sortie et le fait savoir à 8 h 10 ; Noëlla lance « on y va » ; Scott dresse ses oreilles fatiguées ; Noëlla approche le fauteuil ; Scott y met ses pattes avant ; sa maîtresse y glisse ses pattes arrières ; et c’est parti…


Il s’en ira…
Un jour, Scott s’en ira. Christophe, Cédric et Noëlla seront tristes… Mais Noëlla n’arrêtera pas là son combat pour et avec les animaux qu’elle côtoie depuis ses années de prime jeunesse dans la ferme de ses parents. Elle reprendra un animal. « Qu’importe l’animal, peut-être un chien, un autre berger allemand sans doute”…
“Sans jamais oublier que lorsque l’on fait cette démarche, c’est pour 15 ans ou plus”,
précise la retraités. “Ma vie a changé avec Scott ; la relation entre nous est très forte ; un animal ne va jamais vous trahir ; pour les humains, ce n’est pas toujours le cas… »

scott bergerallemand

Source pontivyjournal.fr

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire