Zarko, chien médaillé de la Défense Nationale - lebergerallemand.fr

Zarko, chien médaillé de la Défense Nationale

Par décision du général qui commande la région Languedoc-Roussillon, le chien s'est vu remettre la médaille de bronze de la Défense Nationale à titre exceptionnel.

D'habitude elle est, en effet, réservée aux humains. Très peu d'animaux, même s'ils sont de fidèles auxiliaires des forces de l'ordre, ont eu cet honneur.
Mais Zarko, qui a été spécialement dressé pour rechercher des personnes disparues, a été d'une redoutable efficacité. Entré en service en 2002 aux côtés de son maître, le gendarme David Monteil, sous le matricule 4637, le canidé a pris part à 145 recherches et 54 interventions avec le Psig (Peloton de surveillance et d'investigation de la gendarmerie)  de Narbonne.

En sept ans de bons et loyaux services, Zarko a sauvé des vies et aidé à interpeller des malfaiteurs.

En 2006, il retrouvait la piste d'un homme de 78 ans perdu dans la garrigue autour de Narbonne, puis celle d'une femme de 79 ans atteinte de la maladie d'Alzheimer, partie d'une maison de retraite de Cuxac-d'Aude.
En juillet 2007, à Narbonne-Plage, sous une très forte chaleur, c'est un homme souffrant de graves troubles psychologiques avec des intentions suicidaires qui était sauvé par Zarko. En août, à Durban, le conducteur d'un véhicule volé qui avait pris la fuite, est repéré par l'animal.
En janvier 2008, le flair de Zarko fait merveille en permettant de découvrir, près de Lézignan, un enfant de 6 ans autiste qui avait quitté le domicile de ses parents. Le petit était à moitié nu, trempé après avoir chuté dans des fossés plein d'eau, et transi de froid. 
En octobre, à Port-la-Nouvelle, l'auxiliaire à quatre pattes des gendarmes retrouve le corps sans vie d'un motard victime d'un accident de la circulation. Son corps était immergé dans un ruisseau, au milieu d'une épaisse végétation.
Enfin, le 26 mars 2009, à Durban-Corbières, Zarko, proche de la retraite, donnait un dernier coup de collier et retrouvait un homme de 73 ans, diabétique et malade d'Alzheimer, ayant quitté son domicile cinq heures plus tôt.
Hier, Zarko a quitté le service actif parce qu'il souffre, en effet, d'une dégénérescence des nerfs des membres postérieurs.
Son maître, le gendarme David Monteil a décidé de le garder pour qu'il coule une paisible retraite. 

Zarko Berger Allemand médaillé

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire