Décès de Banto, le chien gendarme décoré. - lebergerallemand.fr

Décès de Banto, le chien gendarme décoré.

Banto a accompagné la vie de la brigade d'Écuires entre 1996 et 2005. Au cours de sa carrière, le berger allemand a sauvé six vies. Il est décédé la semaine dernière.

Un «  coup dur » pour le maître de chien Patrice Parmentier et sa famille. Banto, le berger allemand retraité de la gendarmerie que la famille avait recueilli, est mort la semaine dernière. «  Il avait un cancer, explique son maître. Je l'ai accompagné jusqu'au bout. » Banto est arrivé en 1996 à la brigade d'Écuires où il a servi jusqu'en 2005 et réalisé près de 400 interventions dans tout le Pas-de-Calais. Sa spécialité : la piste et défense.
Le « chien gendarme » était sollicité pour la recherche de personnes disparues (fugueurs, malfaiteurs, malades d'Alzheimer,...). « Pour sa première mission, il a retrouvé une nonagénaire disparue à Lefaux, se souvient Patrice Parmentier. Toutes les patrouilles sont passées à côté. Banto l'a repéré dans un fossé, vivante. »
Au cours de sa carrière, il a sauvé six vies. 
Côté défense, le berger allemand pouvait intervenir sur les interpellations, les transfèrements et les reconstitutions judiciaires. «  Il avait plus une présence dissuasive comme lors du transfèrement et de la reconstitution dans l'affaire Jourdain. »

« C'était un chien pépère »

Pour ses services, Banto a reçu à deux reprises les félicitations du Commandant de Région. En mai 2005, l'équipe cynophile (le maître et son chien) a été reçue par le ministre de l'Intérieur, Dominique de Villepin. «  Enfin pas tout à fait, Banto n'a pas été autorisé à entrer Place Beauvau. » Partie remise. En octobre de la même année, il reçoit la médaille des SPA de France comme « chien méritant de la gendarmerie ». 
Une fois à la retraite, Banto a d'abord été «  réserviste ». «  Je l'emmenais avec Végas, son remplaçant, en patrouille pendant quelques mois mais il ne travaillait pas. C'était pour ne pas le couper du monde du travail trop brutalement. » À l'inverse, il a aussi fallu habituer le chien de chenil à la vie en appartement. «  Passé les premiers mois, c'était devenu un chien pépère.  »

 Banto chien gendarme

(Aucun commentaire)
Ajouter un commentaire