Un mur commémoratif de la guerre du Vietnam contient des milliers de noms de soldats qui ont fait le sacrifice ultime, mais pour le vétéran Terry Kehoe des noms sont manquants.

Nous l'avons trouvé assis devant le mur, tenant cette pancarte faite maison en hommage à Prince.

Prince était un chien éclaireur qui détectait les bombes et les combattants ennemis. Terry Kehoe se souvient qu'après la guerre, Prince a été euthanasié comme la majorité des 4000 chiens déployés.

"Je l'ai eu pendant 9 mois et nous marchions en éclaireur pour l'infanterie", a déclaré Terry KehoeChaque jour, à chaque mission, Terry Kehoe et Prince ont risqué leur vie pour mener leur unité à travers la jungle vietnamienne. «Il m'a sauvé la vie et il en a probablement sauvé beaucoup d'autres

Dans les airs sur le terrain ou à la base, un soldat et un chien sont ainsi devenus les meilleurs amis en pleine guerre.

"J'aimerai tant que ce soit une photo d'aujourd'hui", a déclaré Terry Kehoe. «J'ai la chance que mon nom ne figure pas sur ce mur, je peux me remémorer tous ces souvenirs.»

Terry Kehoe Prince vietnam war dog

La photo où on le voit sourire en compagnie de Prince est la dernière qu'ils ont prise ensemble. Terry Kehoe ne savait pas qu'il voyait Prince pour la dernière fois et qu'à peu près tous ces chiens de guerre seraient sacrifiés. «Nous supposions que les chiens allaient être réaffectés mais nous avons découvert plus tard qu'ils avaient été euthanasiés à la fin de la guerre parce qu'ils étaient considérés comme du matériel excédentaire.»

Terry Kehoe est retourné aux États-Unis en avril 1971, et en juillet 1971, son unité a été dissoute. Les chiens ont été transportés par avion vers une clinique à Cam Ranh Bay, au Vietnam, pour y être abattus. Plus de 4 000 chiens de guerre ont servi au Vietnam, seuls environ 200 d'entre eux seraient revenus aux USA, certains ont été remis à l'armée sud-vietnamienne.

Ses émotions et souvenirs remontèrent à la surface en se remémorant ce moment: «J'avais juste besoin de plus de temps pour… excusez-moi… j'avais juste besoin de plus de temps pour lui dire au revoir. Et c'est une chose très difficile car j'ai dit au revoir à Prince au Vietnam, mais je ne savais pas qu'il allait avoir ce destin, ce n'était pas un adieu pour moi.»

Alors Terry Kehoe assis dans l'herbe, indifférent à la foule, adresse un dernier vrai adieu à son partenaire, après 50 ans.

«Je voudrais lui dire que je l'aime… il me manque… J'adorerais le câliner en ce moment. Ce serait… je voudrais le caresser. Ce serait merveilleux.» Le lien qui unit Terry Kehoe et Prince reste plus fort que jamais.

Terry Kehoe qui vit en Floride a rejoint la fondation The Boss Legacy Inc. qui oeuvre pour que les chiens de police et militaire puissent bénéficier d'une reconnaissance et d'une retraite digne de leur dévouement.

Source: https://www.winknews.com/

prince war dog vietnam