Qu'est-ce que la dysplasie de la hanche canine ?

La dysplasie de la hanche canine est un problème de développement de la hanche qui se développe chez les jeunes chiens et entraîne souvent des douleurs articulaires, une boiterie ou même une perte de mobilité. C'est aussi le trouble musculo-squelettique le plus courant chez les chiens de races moyennes et grandes.

Chez les chiens sans dysplasie, l'articulation de la hanche se développe uniformément, puis s'emboîte parfaitement et en douceur. Chez les chiens atteints de dysplasie de la hanche, les structures se développent à des rythmes différents, de sorte que la tête du fémur s'insère lâchement dans le bassin, provoquant un frottement excessif. Finalement, le cartilage qui amortit l'articulation est usé à cause de ce désalignement, le chien ressent de la douleur et se déplace anormalement. Les cas graves de dysplasie de la hanche peuvent entraîner une perte totale de mobilité des pattes arrière.

dysplasie hanche chien

Signes et symptômes

Les premiers symptômes de la dysplasie canine de la hanche peuvent apparaître lors de la croissance rapide d'un chiot, dès l'âge de 4 à 9 mois. Cependant, certains chiens peuvent ne pas montrer de signes avant d'être beaucoup plus âgés. Bien qu'il puisse n'y avoir aucun symptôme clinique initial, les signes suivants sont des signes courants de la maladie observés chez les chiots et les chiens.

• Réticence à se promener ou à jouer
• Boiterie (progressive ou après effort)
• Difficulté à se lever d'une position assise ou couchée
• Assis dans des positions inhabituelles
• Faiblesse des membres postérieurs
• Démarche hésitante
• Difficulté à courir ou à sauter ou course en "saut de lapin"
• Atrophie des muscles postérieurs
• Hanches douloureuses

Causes de la dysplasie de la hanche chez le chien

Bien que la génétique joue un rôle important dans la raison pour laquelle un chien peut développer une dysplasie de la hanche, il existe plusieurs autres facteurs contributifs. Ceux-ci incluent le régime alimentaire, le taux de croissance, le niveau d'activité, les blessures, la masse musculaire et le poids.

Les chiots en surpoids auraient deux fois plus de risques de développer une dysplasie de la hanche que ceux qui ont un poids normal. Le surentraînement peut également entraîner des problèmes. Les maîtres doivent s'attaquer à ces facteurs environnementaux le plus tôt possible, car la période de croissance est une période critique.

Obtenir un diagnostic

Si vous craignez que votre chien ne souffre de dysplasie de la hanche, il est important de le faire examiner par un vétérinaire spécialisé. Votre vétérinaire peut diagnostiquer la maladie en palpant manuellement les articulations et en observant la marche, la dysplasie des coudes peut aussi être à l'origine d'une démarche anormale. Des radiographies sont également nécessaires pour déterminer la gravité de la dégénérescence articulaire .

Traitement de la dysplasie de la hanche

Il existe plusieurs façons de gérer l'inconfort de la dysplasie de la hanche en fonction de l'âge, de la santé et de la gravité de la maladie du chien. Habituellement, votre vétérinaire choisira parmi une combinaison de différentes méthodes pour rendre votre chien aussi confortable que possible.

• Contrôle du poids : Le poids du chien doit être soigneusement géré, car même quelques kilos en trop peuvent ajouter du stress aux articulations détériorées, provoquant plus de douleur et d'inflammation. Vérifiez auprès de votre vétérinaire que votre chien suit un régime alimentaire approprié .
• Activité limitée : Bien que tous les chiens aient besoin d'exercice, les jeux intenses tels que la course, les sauts et les tours debout sur les pattes arrière doivent être évités pour atténuer le stress articulaire. Des exercices à faible impact selon les directives de votre vétérinaire peuvent aider à renforcer soigneusement les muscles.
• Médicaments : Pour aider à soulager la douleur de nombreux vétérinaires prescrivent des médicaments anti-inflammatoires. Des suppléments à base de glucosamine/chondroïtine et d’acides gras oméga 3 peuvent également aider à améliorer la santé des articulations.
• Thérapie par la chaleur : Le froid peut aggraver la condition, de sorte que les chiens affectés peuvent bénéficier de compresses chaudes ou de lits chauffants.
• Acupuncture : L'acupuncture est utilisée chez les chiens pour aider à soulager la douleur de nombreux maux, et elle peut être bénéfique pour les chiens dysplasiques.
• Orthèse de hanche : Une orthèse de soutien orthopédique peut aider certains chiens souffrant de symptômes de dysplasie de la hanche.

Options chirurgicales

Si la condition est grave, une intervention chirurgicale peut être recommandée.

• Symphysiodèse pubienne juvénile : Les chiots âgés de 10 à 16 semaines atteints de dysplasie de la hanche peuvent subir cette procédure peu invasive pour aider à fermer la plaque de croissance.
• Double ou triple ostéotomie pelvienne : Cette procédure est pratiquée chez les chiots âgés de 5 à 12 mois pour aider à corriger la conformation de la hanche.
• Ostectomie de la tête fémorale : Pour les petites races de chiens, retirer la tête fémorale (la partie supérieure du fémur qui chevauche l'articulation pelvienne) est une option, et le chien finira par générer une fausse articulation de tissu cicatriciel en remplacement.
• Remplacement total de la hanche : Chez les chiens plus lourds, une chirurgie de remplacement total de la hanche peut être nécessaire, où l'articulation de la hanche est remplacée par un implant en métal ou en plastique.

Prévenir la dysplasie de la hanche canine

Parce qu'il s'agit principalement d'une maladie génétique, la dysplasie de la hanche canine ne peut pas être véritablement guérie ou prévenue. Cependant, si vous avez un chiot qui peut être sujet à la maladie, vous pouvez aider à soutenir sa croissance et à minimiser le développement dysplasique.

Gardez votre chiot à un poids de santé et évitez de le laisser devenir obèse.
Donnez aux chiots de grande race une alimentation équilibrée formulée pour les chiots de grande race. Évitez de les faire passer trop tôt à un régime pour adultes (la plupart des chiots de grandes races devraient continuer à manger de la nourriture pour chiots jusqu'à 12 à 18 mois).
Demandez à votre vétérinaire de commencer un supplément pour soutenir la santé de ses articulations.
Évitez de laisser les chiots marcher dans les escaliers avant l'âge de 3 mois, car une étude suggère que cela peut augmenter leur risque de dysplasie de la hanche.
Évitez de courir avec des chiots jusqu'à ce qu'ils soient complètement développés (entre 9 et 24 mois, selon la taille et la race).
Évitez de laisser les chiots en pleine croissance jouer sur des sols glissants ou des surfaces dures où ils pourraient se blesser.
Si vous choisissez un chiot de race, renseignez-vous auprès de l'éleveur sur ses antécédents familiaux pour vous assurer qu'il n'a pas un risque accru de contracter la maladie.

Aider votre chien atteint de dysplasie de la hanche

La dysplasie de la hanche canine est une détérioration des articulations de la hanche, que l'on trouve le plus souvent chez les grands chiens. Bien que la condition puisse être douloureuse, elle peut être gérée par un contrôle minutieux du poids , des suppléments articulaires , des anti-inflammatoires, des exercices modérés et une intervention chirurgicale si nécessaire, permettant aux animaux affectés de vivre une vie pleine et heureuse.

 

am1    am2   am3

We use cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site web. Certains d’entre eux sont essentiels au fonctionnement du site et d’autres nous aident à améliorer ce site et l’expérience utilisateur (cookies traceurs). Vous pouvez décider vous-même si vous autorisez ou non ces cookies. Merci de noter que, si vous les rejetez, vous risquez de ne pas pouvoir utiliser l’ensemble des fonctionnalités du site.