La chienne berger allemand a attendu en vain son maître pendant deux ans à l'aéroport de Vnukovo.

1974 Aéroport international de Vnoukovo près de Moscou. Les passagers embarquent dans un avion Iliouchine Il-18 à destination de la ville de Norilsk dans l'extrême nord du pays, mais l'un d'eux se dispute avec une hôtesse de l'air sur la piste, tandis que son berger allemand tourne autour de lui en laisse.
Finalement, très énervé, il s'éloigne de l'hôtesse de l'air, se penche vers sa chienne et lui retire son collier. La chienne en profite pour se promener et courir joyeusement sur la piste, et ne remarque pas que son maître monte dans l'avion.
Lorsqu'elle revient l'escalier escamotable a déjà disparu. La chienne se tient debout, regardant la porte verrouillée, sans comprendre. Au moment où l'avion commence à rouler sur la piste, elle se précipite et court derrière autant qu'elle le peut, puis le suit des yeux pendant un long moment, jusqu'à ce qu'il disparaisse de sa vue. Ainsi commença l'histoire qui toucha le cœur de millions de Soviétiques.

Il s'avérera plus tard que le propriétaire de la chienne n'avait pas de certificat vétérinaire pour son animal de compagnie, alors il l'a tout simplement abandonné à l'aéroport, qui deviendra pendant deux ans son nouveau domicile.

Installée sur l'aire de stationnement des avions, la chienne se rendait tous les jours sur la piste. Ayant mémorisé le modèle de l'avion, elle se précipitait vers chaque Il-18 qui arrivait dans l'espoir qu'il ramènerait son cher maître.
La chienne a attiré l'attention des pilotes et du personnel de l'aéroport qui ont essayé de l'attraper, mais en vain. Alors en violation de toutes les règles, le personnel de Vnukovo l'a pris sous sa garde.

Ils ont nourri la chienne, mais elle refusait de s'approcher de quiconque. En essayant de trouver son nom, ils ont essayé différentes options. Puis elle a commencé à répondre à 'Alma', alors, à la fin, ils ont décidé de l'appeler 'Palma'.

Palma passera chaque jour et quel que soit le temps près de la piste à suivre les avions Il-18 pendant des mois. L'un des pilotes, Vyacheslav Valentey, décide alors de raconter l'histoire incroyable de ce chien de berger au journal Komsomolskaya Pravda. Le journaliste Yuri RostRost se rend alors à Vnukovo pour rencontrer ce chien spécial. "Maintenant, nous la nourrissons tous", lui a dit un employé de l'aéroport . "Mais elle ne mange dans la main de personne et ne se laisse pas approcher, à l'exception de Volodine, le technicien. Ils semblent être devenus amis, mais elle ne veut pas rester avec lui, elle doit avoir peur de rater l'avion."

Le journal publie un article sur Palma avec le titre : « Deux ans d'attente », qui contenait un appel au propriétaire qui avait abandonné sa chienne. L'histoire de Palma touche alors tout le pays, et le journal est inondé de milliers de lettres de personnes voulant adopter un chien aussi dévoué et loyal.
Le propriétaire du chien fini par se manifester. Dans une lettre, il tente de se justifier en prétextant une accumulation de problèmes. Cependant, l'homme n'a exprimé aucun désir ou intention de revenir à Vnukovo. Il n'a pas non plus révélé le vrai nom de la chienne, c'est pourquoi elle restera connue sous le nom de Palma.

Une nouvelle famille est finalement recherchée pour Palma, et c'est une femme nommée Vera Kotlyarevskaya, professeure agrégée dans un institut pédagogique et résidente de Kiev, qui a été choisie. Après avoir pris un mois de congé, Vera s'est installée à Vnukovo. Elle rend alors visite à la chienne tous les jours et réussie rapidement à gagner sa confiance.
Comprenant malgré tout que Palma ne quitterait pas son poste de son plein gré, il est décidé avec l'aide d'un vétérinaire de lui donner des somnifères, et le lendemain, à sa grande surprise, la chienne se réveille dans son appartement de Kiev.

Palma ne montrera aucune agressivité ni panique. "Une chienne très équilibrée, avec un système nerveux stable et très habituée aux gens et à la vie à la maison. Elle s'est approchée de ma fille endormie et lui a léché la joue.", notera Vera dans son journal. Palma tentera toutefois à plusieurs reprises de s'échapper, c'est pourquoi le balcon et les fenêtres ont du être fermés en permanence.
Au bout de six mois, Palma réussira à s'installer définitivement dans cette nouvelle vie, et à accepter sa nouvelle maison et sa nouvelle maîtresse, à qui elle a donné tout son amour et son dévouement.

Palma n'a jamais été oubliée. En 2021 le film "Un chien nommé Palma" s'inspire librement de son histoire.

Vyacheslav Valentey palma
Palma sur le tarmac et avec le pilote Vyacheslav Valentey.

 

un chien nomme palma

Palma scrute les voyageurs. À droite une photo tirée du film "Un chien nommé Palma".

 

Vera Kotlyarevskaya Palma

Palma avec sa nouvelle maîtresse Vera Kotlyarevskaya.

 

SOURCE rbth.com

Aucune opinion sur "L'histoire vraie de Palma portée à l'écran.".

Laissez votre commentaire

En réponse à Some User